Ellasanté est le premier Centre de Santé à vous proposer des actes de prévention ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour adopter de nouveaux comportements favorables à la santé:

– pour éviter ou retarder certaines maladies et ainsi vivre en meilleure santé, avec une meilleure qualité de vie ;
– pour vivre « mieux » avec la maladie et améliorer son évolution lorsqu’elle est là.

A côté des consultations et des examens techniques « classiques », les professionnels de santé du Centre ajoutent prioritairement une approche de prévention « active » personnalisée.
Objectif: faire prendre conscience et mieux gérer les risques santé.

Les bénéfices sont particulièrement démontrés dans la prévention des maladies cardio-métaboliques (diabète, surpoids, infarctus, AVC..), des troubles liés au stress, aux perturbations du sommeil ou à une mauvaise alimentation, de l’anxiété, voire de la dépression et du burnout.

Il vous sera proposé d’élargir les choix thérapeutiques, en complément ou en alternative aux traitements habituels, dans les domaines de la nutrition, de l’activité physique et des techniques de régulation du stress et du sommeil, c’est le champ des thérapeutiques non médicamenteuses validées, selon la Haute Autorité de Santé (avril 2011).
Pour que vous soyez un acteur de votre santé au quotidien et à long terme…

Ces actes de de prévention sont accessibles à tous par des tarifs majoritairement de type secteur 1 (selon le référentiel de l’Assurance Maladie), en fonction de « l’état des lieux » de votre santé et du parcours proposé et choisi.
(Récépissé de l’ARS Île-de-France en date du 20 novembre 2015)

Pour en savoir plus :

Concrétiser un projet médical de prévention personnalisée et d’accompagnement à la santé pour les patients, bien-portants et sportifs.

Si la santé est une valeur primordiale pour les Français qu’ils se souhaitent chaque début d’année, l’espérance de vie en bonne santé diminue depuis plus de dix ans. Cette tendance est alimentée par une « rupture épidémiologique » mondiale, c’est-à-dire l’accroissement critique des maladies chroniques (cardiovasculaires, diabète, obésité, dépression…). En France, 400 nouveaux cas de diabète se déclarent chaque jour, 1 Français sur 2 est en surpoids ou obèse, 1 sur 5 environ est atteint d’hypertension. Sur le plan de la qualité de vie et du bien-être, près de la moitié des salariés en entreprise seraient stressés, certains proches du burnout. Quant aux sportifs qui mettent leur organisme à rude épreuve, ils nécessitent des soins de prévention spécifiques.

Or, notre système de santé, organisé depuis 1945 pour le traitement curatif des maladies aigues, n’est pas adapté à une démarche préventive globale, c’est-à-dire à une véritable gestion des risques santé, à la fois en amont comme en aval des pathologies. Les professionnels de santé sont insuffisamment formés dans leur cursus initial et ne peuvent y consacrer assez de temps en consultation. Certains services médicaux, trop rares, le font de manière ciblée, notamment à l’hôpital (par exemple endocrinologie et nutrition à la Pitié-Salpétrière, cardiologie préventive historiquement à l’HEGP, troubles veille/sommeil et stress avec impact sur le travail à l’Hôtel-Dieu…).

Sur un plan institutionnel, le rapport de la Haute Autorité de Santé d’avril 2011 constate à la fois l’importance du développement de la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées (trépied nutrition, activité physique, régulation du stress/sommeil) et le retard français en la matière. Cependant, la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016 place au premier plan la prévention (aussi bien primaire, secondaire que tertiaire) et introduit dans le Code de santé publique, la possibilité pour les médecins de prescrire une activité physique adaptée, sur ordonnance, afin d’intégrer celle-ci dans les parcours de soins des patients atteints d’une maladie chronique ou en ALD (affection longue durée).

C’est une étape très importante pour la reconnaissance de ces thérapeutiques, alors même que 8 Français sur 10 plébiscitent les médecins pour les accompagner dans l’adoption de nouveaux comportements favorables à la santé. Et il y a fort à faire ! Si en effet 9 Français sur 10 connaissent l’impact des modes de vie sur la santé (notamment campagne Inpes « manger, bouger »), 42% déclarent encore ne jamais pratiquer aucune activité physique ou sportive, un chiffre en constante progression ; 1 français sur 3 affirme avoir des « problèmes de sommeil », et 17% aurait un « trouble de l’horloge biologique ». Les 5 principaux freins au changement ont été identifiés, par ordre d’importance : la procrastination (« Je vais changer mon alimentation… demain… »), le manque de temps, la crainte de perdre tout plaisir, la difficulté à adapter ces techniques à son mode de vie, l’absence de motivation (« Je me sens bien, même si j’ai des facteurs de risque je ne vois pas ce que tout cela va m’apporter»). Contre toute attente, l’aspect financier n’arrive qu’en 6e position. Ces données justifient le besoin d’un Centre médical dédié à l’accompagnement au changement.

C’est par conviction de concrétiser un projet médical de prévention et d’accompagnement à la santé qu’a été créé Ellasanté, premier Centre de Santé en France dédié à cette approche.

Utiliser les thérapeutiques non médicamenteuses validées, en complément des traitements usuels, pour optimiser la santé

Les études scientifiques valident incontestablement l’importance des thérapeutiques non médicamenteuses validées (action synergique de la nutrition, de l’activité physique et des techniques de régulation stress/sommeil). Celles-ci jouent un rôle déterminant pour la longévité en bonne santé, la capacité à retarder les maladies ou leurs complications, l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être.

Ainsi, la pratique d’une activité physique régulière permet une diminution moyenne du « risque de mortalité toutes causes » de l’ordre de 30%. Un pourcentage similaire est constaté quant à la diminution des risques cardio-vasculaires.
Dans un autre domaine, des chercheurs hollandais ont démontré, au moyen d’une étude d’une durée de 20 ans (1993-2013), que l’adoption de bonnes habitudes relatives à la quantité et la qualité du sommeil avait pour conséquence une réduction de 57 % du risque d’accident cardio-vasculaire, et 67 % de risques en moins d’en mourir.
Agir sur les modes de vie (alimentation, sédentarité) dans le diabète ou l’hypertension a un effet comparable à certains médicaments. L’étude PREDIMED* a montré qu’un régime méditerranéen, à base notamment d’huile d’olive et de fruits à coque, permettait de réduire de 30% à 5 ans, le risque d’événements cardiovasculaires (AVC, infarctus du myocarde…) par rapport à un régime pauvre en graisse.

Ces thérapeutiques non médicamenteuses validées ou « modes de vie santé » constituent le traitement de fond des pathologies cardio-métaboliques, des troubles du sommeil, ainsi que de la prévention de la dépression ou burnout, qu’elles soient ou non accompagnées d’une prescription médicamenteuse. Leur utilisation peut varier selon la gravité des facteurs de risque et selon les profils (âge, contexte familial et environnemental…).

La réussite de cette approche repose pleinement sur la responsabilité de chacun à prendre sa santé en main, ce qui passe par une prise de conscience de ses besoins personnels et des liens qu’il y a entre la santé et l’environnement. Si la génétique joue un rôle dans le maintien de la santé et le déclenchement de maladie, il n’y a pas de fatalité. Nous avons tous la possibilité d’agir pour adopter des comportements pleinement favorables à notre santé et qualité de vie. C’est le but du Centre médical Ellasanté d’aider les patients à devenir positivement les acteurs de leur santé, au quotidien et à long terme.

*Estruch R. The New England journal of medecine, 4 avril 2013

Agir prioritairement sur l’axe cardio-métabolique (surpoids, diabète, risques cardiovasculaires..), la prise en charge des troubles du sommeil et la prévention de la dépression et du burnout.

Le Centre Ellasanté répond à la fois à des enjeux :

  • Collectifs (Santé Publique) : améliorer la prise en charge des pathologies grâce à une médecine de prévention personnalisée et l’utilisation de thérapeutiques non médicamenteuses validées (trépied nutrition, activité physique, gestion du stress/sommeil).
  • Individuels : permettre au patient, quel que soit son état de santé, de prendre conscience de ses facteurs de risque et adopter en conséquence des comportements favorables à sa santé, grâce à un accompagnement pluridisciplinaire au changement des modes de vie, en complément, le cas échéant, des traitements usuels.

Le Centre, par ses spécialités médicales, est plus particulièrement focalisé à ce jour sur la prévention relative aux maladies cardio-métaboliques et à la dépression/burnout. C’est en effet dans ces domaines que les thérapeutiques non médicamenteuses validées ont le plus démontré leur efficacité.

Le Centre accueille particulièrement :

  • les patients à risque cardiovasculaire et métabolique (prévention secondaire*) ;
  • les patients souffrant de troubles du sommeil, ou de troubles liés au stress, à l’anxiété, voire à risque de burn-out;
  • les patients malades souhaitant, en complément des médicaments, mettre toutes les chances de leur côté pour améliorer leur santé grâce aux thérapeutiques non médicamenteuses validées (nutrition, activité physique, techniques de régulation stress/sommeil), dans le cadre d’une prévention tertiaire*;
  • les sportifs, aussi bien occasionnels que réguliers, pour des bilans adaptés et des conseils en fonction de leurs objectifs ;
  • les personnes bien-portantes ou « qui le pensent  J»(prévention primaire*)

*Définition de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) :
– La prévention primaire : ensemble des actes visant à diminuer l’incidence d’une maladie dans une population et donc à réduire, autant que faire se peut les risques d’apparition de nouveaux cas. […]
– La prévention secondaire : est de diminuer la prévalence d’une maladie dans une population. […]
– La prévention tertiaire : qui intervient à un stade où il importe de diminuer la prévalence des incapacités chroniques ou des récidives dans une population et de réduire les complications, invalidités ou rechutes consécutives à la maladie.

S’appuyer sur une équipe pluridisciplinaire et expérimentée…

Le Centre vous fait bénéficier d’une équipe pluridisciplinaire et expérimentée dans le domaine de la prévention et des thérapeutiques non médicamenteuses, composée de :

  • Spécialistes (cardiologues, angiologues, phlébologues, endocrinologues, pneumologues, médecine physique et réadaptation) ;
  • Médecins généralistes (spécialiste en nutrition, médecine du sport et ostéopathie, gestion du stress et du sommeil) ;
  • Paramédicaux (infirmiers, podologues) ;
  • Psychologues et coachs pour lever les freins au changement.

Un réseau de partenaires (associations, clubs, fondations…) du Centre permet ensuite de proposer à chacun, au sein des locaux comme à l’extérieur, une solution d’accompagnement à la santé adapté à ses besoins et appétences.

…Avec un plateau technique de pointe

Le Centre dispose d’un plateau technique de pointe pour des examens préventifs adaptés et accorde une importance particulière à l’imagerie, pour ses vertus pédagogiques. C’est par exemple le cas du Formetric 4D qui permet d’établir un bilan postural et dorsal, en diagnostiquant les déséquilibres corporels pour proposer in fine des solutions spécifiques, efficaces et surtout pérennes.

Pour un ensemble de services innovants…

L’alliance de cette équipe médicale pluridisciplinaire et d’un plateau technique innovant permet de proposer  :

  • Des consultations médicales et examens techniques dans les différentes spécialités du Centre ;
  • Une évaluation des facteurs de risque (bilan de prévention personnalisé) en lien avec les habitudes de vie, avec la possibilité d’un diagnostic précoce des « marqueurs avant-coureurs » de maladie (ou le cas échéant des risques de complications liés à une pathologie) ;
  • Une information pédagogique visant à contrôler, voire ralentir le développement de pathologies chroniques, lutter contre les accidents et maladies aigües liés à des comportements inhabituels ;
  • L’orientation personnalisée vers l’utilisation de thérapeutiques non médicamenteuses : nutrition, activité physique, techniques de régulation du stress et du sommeil, avec l’accompagnement de professionnels de santé au sein d’ateliers organisés en dehors ou à l’intérieur du Centre ;
  • La possibilité d’une réévaluation de l’état de santé, dans un délai adapté, selon les besoins et attentes des patients.

Bénéficier d’une offre d’accompagnement adaptée aux attentes individuelles : ateliers, coaching, programmes d’objets connectés…

A la suite d’une consultation, d’un examen ou d’un parcours médical, le Centre Ellasanté  propose l’accès à des solutions variées d’accompagnement à la santé afin que chacun puisse changer positivement et durablement ses habitudes de vie. Il s’agit notamment d’ateliers collectifs dans les locaux du Centre ou à l’extérieur.

Le Centre organise des partenariats avec des associations engagées dans cette démarche et qui proposent des programmes permettant d’activer les « leviers du changement » et d’acquérir à la fois une motivation durable et un savoir-faire immédiatement opérationnel.

Pour en savoir plus rendez-vous ici

Accéder au Centre Ellasanté

Sur prescription médicale (notamment en cas de symptôme ou pathologie existante) :

  • Patients nécessitant une consultation et/ou des examens techniques, un parcours exploratoire ou un bilan, suivis d’une restitution de synthèse adressée au médecin traitant ;
  • Patients ayant besoin d’une consultation de prévention.

Directement pour un rendez-vous (dans le cadre des soins de premier recours et/ou avec un médecin spécialiste) :

Dans le cadre d’un partenariat avec un assureur, une entreprise, une association de patients, une fédération sportive (dans ou hors parcours de soins)

Pour un bilan de prévention et accompagnement à la santé

A la suite d’un questionnaire médical d’orientation et de motivation, il est possible de réaliser selon la situation de santé, l’âge et le sexe, une évaluation santé pluridisciplinaire dans les domaines :
– cardiovasculaire et métabolique ;
– et/ou stress, anxiété et risques de burnout ;
– et/ou troubles du sommeil ;
– et/ou troubles musculo-squelettiques (TMS);
– et/ou nutrition.

Ces parcours individuels pourront être organisés en plusieurs fois ou concentrés sur une demi-journée au sein du Centre.

Une innovation sociale avec l’accord des pouvoirs publics et des soutiens financiers (publics et privés)

Le Centre Ellasanté s’inscrit dans le cadre du parcours de soins et du projet régional de santé (Centre de Santé – suite récépissé de l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France (ARS IDF) – au sens de l‘article L.6323-1 du Code de Santé Publique).

Il a reçu le récépissé de l’ARS Ile-de-France, représentation du Ministère de la Santé en région, en conformité avec la législation des Centres de santé, le 20 novembre 2015. Le Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins (CDOM) a par ailleurs autorisé, en février 2016, la pratique en tant que salarié des médecins sur site d’exercice secondaire.

Pour permettre sa création, ce projet a bénéficié des soutiens financiers initiaux de l’Etat, à travers l’aide à l’innovation de la Bpifrance et, à ce jour, d’un groupe privé, en contrepartie d’un remboursement échelonné, pluriannuel. La Fondation PiLeJe sous égide de la Fondation de France, structure abritée par une Fondation reconnue d’utilité publique, a également été signataire du projet de santé et participe à différentes actions d’éducation à la santé.

Enfin, en tant que Centre de Santé, association loi 1901 à but non lucratif, Ellasanté  est éligible aux subventions et dons en mécénat des particuliers et personnes morales.

Une Gouvernance avec des intervenants de tous horizons

Ellasanté est une association loi 1901 à but non lucratif (statut juridique) organisée sous la forme d’un Centre de Santé (régime juridique).

L’association gestionnaire du Centre de santé est pilotée par un Conseil d’administration composé de personnalités qualifiées et issues de divers horizons.

Emmanuelle Leclerc, 45 ans, présidente
Ancienne collaboratrice parlementaire et municipale (Sénat et mairie de Paris), puis déléguée générale de la Fondation PiLeJe sous égide de la Fondation de France depuis 10 ans, elle a une expérience des partenariats public-privé dans un but d’intérêt général et des actions de sensibilisation à la Santé tout au long de la vie (école, mairies, entreprises..). Elle s’implique depuis plusieurs années pour la reconnaissance de la prévention dans le système de santé.
e.leclerc@ellasante.paris

Pierre-André Gandon, 71 ans, vice-président
Ancien secrétaire général et trésorier de l’association loi 1901 Coopération Santé, qui vise à décloisonner le système de santé et faciliter les coopérations entre les différentes parties prenantes, notamment par l’exemplarité et l’innovation. Il est par ailleurs administrateur de start-up comme Myndblue (hébergée dans le Cluster de Polytechnique), après une carrière dans l’industrie pharmaceutique et un parcours personnel d’entrepreneur.
pa.gandon@ellasante.paris

Philippe Laurent, 58 ans, trésorier
Docteur en pharmacie, entrepreneur dans l’industrie, responsable du domaine Innovation Stratégique Santé de la Région Auvergne, il est également président du Parc Naturopôle Nutrition Santé, du Cluster d’Excellence et Grappes d’entreprises NUTRAVITA et de l’association Auvergne Nouveau Monde.
p.laurent@ellasante.paris

Stéphanie Lux, 59 ans, administratrice
Après différents postes au niveau ministériel, et dans les structures publiques de la santé et de l’environnement (direction de la communication de l’Inserm, de l’Ifremer notamment), elle est actuellement conseillère chargée des relations avec les ONG au cabinet de la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal.
s.lux@ellasante.paris

Dr Pascal Regen, 60 ans, administrateur
Docteur en médecine, Pascal Régen a une compétence éprouvée dans la participation à des conseils d’administration de l’industrie pharmaceutique et santé. Dans un tout autre domaine, il est également administrateur du festival de musique classique de Deauville.
p.regen@ellasante.paris

Michèle Anahory, 51 ans, administratrice
Docteur en droit, avocat à la Cour, spécialiste de la santé, elle a eu une expérience de plusieurs années en tant que présidente d’associations d’intérêt général.
m.anahory@ellasante.paris